À PROPOS

logo_Heaven_Knox faicon.png
Heavenknox, le légendaire groupe de heavy progressif canadien, s'est réuni en 2018 pour réaliser un nouvel album et se prépare présentement pour leur tournée nord américaine Kingdom of Light 2021.
HEavenknox 9.jpg
 

Le retour

Heavenknox souligne son grand retour après plus de 30 ans d’absence avec un album intitulé « Kingdom of Light ». Cet album est à la fois une renaissance du groupe et un hommage vibrant aux succès qui ont fait la renommée de la formation.  Musique inspirée à la fois des grands du rock et du hard rock/métal progressif (Rush, Iron Maiden et Deep Purple), Heavenknox souligne son unicité par l’apport audacieux du violon électrique au son brut du rock.  La musique de Heavenknox a su traverser les décennies en créant un son unique et intemporel.

 

Réunis de nouveau par la passion de la musique, les membres du groupe avaient le désir de renouer avec une œuvre qui, aux dires des trois membres fondateurs (le chanteur-violoniste Serge Gaudreau, le guitariste Deno Amodeo et le batteur Michel Landry), restait inachevée.  L’album est composé de sept chansons qui traitent de thèmes tels que la destruction de l’humanité, la recherche existentielle et la rédemption à travers le parcours de héros galactiques et de chevaliers défenseurs du bien, et le pouvoir magique de la musique qui allège les peurs et les souffrances.

 

Le parcours

Heavenknox voit le jour fin 1983 et ne tarde pas à se faire un nom auprès du public hard rock/métal québécois au cours des deux années qui suivent, s’exécutant partout en province, notamment au mythique bar Moustache, au vélodrome du Stade olympique et au Spectrum sous la gérance de Géo Giguère, rédacteur en chef et éditeur du magazine Pop Rock et animateur bien connu de l’émission télé Famille Rock. En 1985, Heavenknox participe à la compilation canadienne « Moose Molten Metal » avec la pièce originale Look in the Sky, partageant ainsi la vedette avec d’autres groupes hard rock/métal québécois de la relève comme Dagger, Stormbringer, DDT et Sadwinder.  Le groupe, alors un quintette, était composé de Serge Gaudreau, Michel Landry, Deno Amodeo, Jacky Le-Dû (second guitariste) et Bob Massicotte (basse).  En 1986, après le départ de Jacky et Bob, la formation devenue un quatuor, produit dix chansons pour un album démo intitulé « Mystic Sessions » avec l’apport d’Éric Beaulé à la basse et aux claviers. Malgré le soutien indéfectible de milliers d'inconditionnel-les, l’indifférence des joueurs majeurs de l’industrie et des médias de l’époque amène la formation à se séparer début 1987.

 

Toutefois, avec l’avènement des médias sociaux, les trois membres fondateurs Serge, Deno et Michel prennent conscience de l’engouement tenace des fans de la musique de Heavenknox et, après mûre réflexion, décident de ressusciter le groupe 31 ans plus tard afin de reprendre le projet sur des bases nouvelles et réaliser enfin leur premier véritable album.

 

Les membres

Guitariste autodidacte de renom, Deno Amodeo est également l’un des compositeurs de Heavenknox. Deno a joué pour plusieurs artistes connus de la scène musicale québécoise tels que Éric Lapointe, Marjo et Laurence Jalbert, mettant à profit ses grands talents de guitariste et de compositeur.  Durant les trente dernières années, Deno a joué dans les bars et festivals au sein des formations Bad Boyz Boogie et D & The Boys, pour enfin renouer avec Heavenknox en 2018.

 

Serge Gaudreau, violoniste et chanteur, a quant à lui une formation classique en violon.  Il commence sa carrière musicale en jouant en duo et en trio dans des formations classique et jazz. À l’âge de 23 ans, il fait ses débuts comme chanteur dans des groupes « classic rock ».  Depuis les trente dernières années, Serge s’est consacré à divers projets rock tels que des groupes-hommage à Rush et Deep Purple ainsi que diverses sessions d’enregistrement studio. En 2000, Serge prend une pause de l’univers rock pour se consacrer à l’opéra.

 

Michel Landry a trouvé de bonne heure sa vocation puisqu’il joue de la batterie depuis l’âge de 5 ans. Michel se joindra aux bluesmen de Bad Boyz Boogie au tournant des années 90, ce qui lui donnera l'occasion de se produire au Festival de Jazz de Montréal.   Puis, il se joint plus tard aux groupes-hommage Presence (Led Zeppelin) et Machine Head (Deep Purple).  Son désir de créer et de proposer une musique innovante l’amène à concevoir le projet métal progressif instrumental Opusculus.  Michel partage maintenant son temps entre Heavenknox, Opusculus et le groupe-hommage The Judas Priest Experience.

 

Inspiré par les grands virtuoses du rock, Jocelyn Maheux joue de la guitare depuis l’âge de 14 ans. Sa carrière débute dans les bars au sein de plusieurs projets qui lui permettent plus tard de fouler les planches du Spectrum, des Foufounes Électriques et du Quai des Brumes.  Après une longue pause, Jocelyn se joint en 2004 à la nouvelle formation de son comparse Michel, Opusculus. Puis en 2018, il reçoit l’invitation des trois membres d’Heavenknox pour se joindre à eux à titre de bassiste, remplaçant ainsi le musicien Éric Beaulé.  

 

Heavenknox vous présente avec fierté son premier extrait Diggin’ The Mud ainsi que son premier vidéoclip réalisé par sa nouvelle équipe de gérance. La direction est désormais orchestrée par Mario L. Gagnon, producteur et réalisateur dans le domaine musical et télévisuel depuis plus de 30 ans.

HEavenknox 4.jpg
HEavenknox 7.jpg
Photo HeavenKox tirée de l'album.jpg
Capture d’écran, le 2021-02-21 à 13.06
Capture d’écran, le 2021-02-21 à 13.35
LE GROUPE
 

 

Serge Gaudreau - Voix & violon électrique

Deno Amodeo - Guitares & Claviers

Jocelyn Maheux - Basse

Michel Landry - Batterie

 

 
 
 

 

Originaire de:  Montréal, Canada

 

Genre:  Prog Rock

 

Années d'activité:  1984-1987 & 2018 - présent

 

Label:  Toxik Musik

 

Site internet: www.heavenknox.com